Se faire draguer au travail est-ce tromper ?

seduction au travailLe lieu de travail regroupe tout un groupe de personnes. Certains s’y font des amis et même des amis proches, d’autres s’y sont rencontrés et se sont formés un couple. Mais le monde du travail est aussi un milieu qui peut faire séparer un couple. Les causes sont nombreuses. Cela peut être un travail trop exigent qui fait que les couples n’ont plus le temps de se voir. Mais cela peut aussi être une infidélité qui s’est justement produite au travail. En effet, il ne faut pas se voiler la face, les bureaux regorgent de femmes et d’hommes qui se côtoient chaque jour. Des liens se tissent et parfois cela peut dépasser les liens d’amitié lorsque l’un commence à draguer l’autre. Mais si beaucoup pensent que draguer au travail est déjà un signe de tromperie, d’autres pensent encore que ce n’est pas tromper tant que la relation n’a pas été consommée. Mais au–delà du fait de draguer, est–ce que le fait de se faire draguer au travail est aussi tromper ?Cette question n’est pas vraiment débattue par rapport à : « draguer est-ce tromper ? ». Quoi qu’il en soit, la question mérite quand même une réflexion. En effet, dans le monde du travail, les hommes tout comme les femmes se doivent d’être impeccables aussi bien du point de vue travail que du point de vue esthétique : vêtements, cheveux et maquillages pour les femmes. Cela est un paramètre à ne pas négliger dans la formation d’amitié, de relation et d’attirance. Autre paramètre est aussi la proximité. Plus deux personnes se côtoient, travaillent et collaborent ensemble, plus leur relation a de forte chance de se développer en amitié. Mais quand l’un éprouve plus qu’un sentiment d’amitié pur l’autre et qu’il essaie à tout prix de le faire savoir à l’autre ses sentiments, il peut essayer de se faire plus beau ou plus belle. Il peut commencer à échafauder des plans de séduction pour attirer l’autre. La séduction ne sera pas forcément très directe mais plus subtile. Cela peut commencer par un travail qui se finit toujours tard dans la soirée. Cela peut aussi être des diners et des déjeuners de travail qui s’éternisent. Enfin, cela peut aussi être des regards, des sourires, des mots et des gestes bien appuyer là où il faut, au moment le plus opportun. Tout cela afin de générer chez l’autre une envie, une invite à draguer. A ce moment-là, la personne qui se fait draguer avec tant de subtilité devient une proie pour l’autre parce qu’il entre dans le jeu de la drague. Dans ce cas, se faire draguer peut être vu comme une tromperie. Pourquoi ? Parce que c’est elle qui a commencé le jeu en essayant de tout faire pour que l’autre la drague. Parce que c’est elle qui avait envie d’être draguée et non l’inverse. Le plus difficile dans ce genre de cas c’est que la personne qui s’est donnée tant de mal pour faire croire à l’autre que c’est lui qui l’a dragué et non elle se donne la chance de se justifier en cas de problème. Ainsi, si quelque chose arrivait, elle peut se défendre en disant qu’elle était une cible et non l’instigatrice. Dans le monde du travail, il faut aussi se l’avouer que les relations extraconjugales ne sont pas rares mais malgré tout cela reste une erreur que les collègues acceptent mal. Ils peuvent être large d’esprit et faire comme si de rien n’était mais ils peuvent en parler derrière le dos des couples cachés et si la relation vient aux oreilles des maris ou femmes bafoués, les ragots iront bon train et l’image des deux est ternie. Quoi qu’il en soit, devant la femme ou le mari trompé, la soi-disant cible peut répondre que c’est l’autre qui est venue la chercher et non elle ; que si l’autre a trompé son ou sa partenaire c’est forcément parce qu’il ou elle n’a pas su le/la retenir. Quoi qu’il en soit, l’idée est retenir est celle-ci, si la personne fait tout pour attirer l’attention de l’autre, lui donner des intentions de drague est fait en toute conscience, dans un but précis, alors là se faire draguer signifie tromper parce que la personne a déjà désiré une autre personne que son/sa partenaire. Sentimentalement, elle l’a déjà trompée. Bien évidemment, si la drague s’est fait et que la relation a été consommée, là le fait d’être dragué ou se faire dragué ne pose plus puisqu’il s’agit vraiment d’un cas d’infidélité.

Allumeuse ou victime

Se faire draguer au travail n’est pas toujours facile à vivre lorsqu’on est vraiment victime de drague et non une allumeuse qui fait tout pour se faire remarquer est draguer. En effet, au travail, il peut y avoir des femmes allumeuses qui aiment attirer le regard, attiser le désir des autres, avoir ce pouvoir d’attirance qui fait que les hommes deviennent faibles et la drague. Ce genre de femmes lorsqu’elles se font draguer ne sont pas des victimes de dragues parce que c’est ce qu’elles qui recherchent à être draguer en quelques sortes. Mais il ne faut pas aussi se dire que toutes les femmes qui aiment se faire belle et attirer les regards sont toutes des allumeuses. Là c’est quand même exagéré puisque la plupart des femmes aiment toutes se faire belles et être remarquées. Bref, ce n’est pas facile de dire que c’est une allumeuse ou non. Ce qui est sûr en tout cas c’est qu’une femme qui se fait draguer sans qu’elle cherche à l’être est une victime de drague. Dans ce cas, elle ne trompe pas son mari. Ce qu’il ne faut pas oublier aussi est le harcèlement. Si une personne qu’il s’agit d’un homme ou d’une femme se fait draguer et que cela continue encore alors qu’elle a déjà repoussé les avances de l’autre, il ne s’agit plus d’un simple drague au travail. C’est devenu un harcèlement et cela peut être puni par la loi. Mais avant d’aller au tribunal, il est aussi possible de se plaindre à son supérieur pour que la drague se termine. Bien évidemment, ce genre de situation est toujours délicat et les femmes (surtout) hésitent à rapporter l’événement à son supérieur pour éviter de ternir son image, d’être considérée comme une femme qui ne sait pas se défendre mais aussi de peur que la situation soit minimiser par son supérieur ou pire si le dragueur est son supérieur, d’être renvoyé. Aussi, avant d’entamer une telle procédure : parler à son supérieur ou faire une plainte au tribunal, il est possible de commencer par en parler avec ses collègues pour qu’ils vous aident ou aussi par en parler avec son mari. Il pourra ainsi prendre des mesures pour faire comprendre au dragueur de se retirer. Cela doit se faire d’abord avec tact et discrétion comme le fait de prendre sa femme au travail, de l’appeler de temps en temps pour affirmer sa présence et dire subtilement que le dragueur n’a aucune chance. Généralement, le dragueur comprend vite le message adressé. Mais si cette méthode ne fonctionne pas, le mari peut toujours parler de vive voix avec le dragueur pour éclaircir la situation et que si nécessaire, lui et sa femme peut traduire l’affaire en justice s’il n’arrête pas d’embêter sa femme.